Comment traduire un article et le référencer sur Google : 5 étapes

Vous êtes-vous déjà demandé comment traduire pour être référencé sur Google ? Il faut désormais écrire pour être présent sur Internet. Par conséquent, lorsqu’il s’agit d’internationalisation, nombreux sont ceux qui se demandent comment traduire un article pour apparaître dans les recherches organiques d’un pays en particulier. Le SEO international est devenu nécessaire et constitue une fenêtre d’accès à notre entreprise pour les clients potentiels d’autres pays.

C’est pourquoi il est devenu pratiquement indispensable de faire une traduction en tenant compte du référencement lorsqu’il s’agit d’un site web multilingue. Bien que l’objectif principal soit de répondre à l’intention de recherche de nos clients, nous devons maintenant aussi traduire pour satisfaire l’algorithme de Google. Voici nos étapes pour y arriver.

 

1. Demandez-vous quelle est votre cible

Toute entreprise doit savoir quelle est sa cible. Au sein même de son public cible, il existe des fragments de communication qui s’adressent à une partie réduite de ces clients potentiels.

Si vous n’avez pas bien défini votre cible, ou si celle-ci est très générique, il est difficile d’avoir une stratégie définie. Donc, avant de vous demander comment traduire un article pour vous positionner organiquement sur Google, demandez-vous à qui s’adresse ce message dans une nouvelle langue.

 

2. Réalisez une étude de mots clés Google les plus recherchés

Ceci est obligatoire. Pour que votre texte soit efficace dans d’autres langues sur Google, il ne suffit pas de traduire les mots-clés que vous utilisez déjà sur votre marché local. Vous devrez effectuer une recherche par mot-clé pour trouver ceux qui fonctionneront sur le marché cible. Traduisez le mot-clé principal et utilisez-le pour rechercher des mots similaires ou d’autres liés à votre champ sémantique.

Utilisez pour cela l’outil Keyword Planner de Google. Vous disposez aussi d’autres options gratuites comme Keywordtool.io Ubersuggest.

Vous savez désormais que l’essentiel lorsque vous réfléchissez à la manière de vous référencer sur Google est de trouver des mots-clés qui répondent à l’intention de recherche de vos clients internationaux potentiels.

 

3. Trouver des mots clés pertinents pour savoir comment traduire un article

N’oubliez pas cette étape. Pour traduire en vue d’un référencement sur Google, vous devez trouver des mots-clés efficaces. Il s’agit des principaux éléments qui vous mèneront au succès ou à l’échec. Une fois que vous aurez établi une liste de mots-clés, choisissez lesquels vous souhaitez utiliser. 

Sélectionner le mot-clé principal

Ce mot-clé sera l’idée principale de l’article. Moins vous aurez de concurrence et plus vous serez trouvé. Prenons l’exemple de meubles de design.

Chercher des mots-clés mid tail et long tail

Il s’agit de groupes de mots qui, pour ainsi dire, rallongent un peu (mid tail) ou beaucoup (long tail) le mot-clé principal. En continuant avec notre exemple, cela donnerait : meubles design en ligne ou meubles de design fabriqués à la main en ligne.

Utilisez aussi quelques mots-clés secondaires

Il s’agit de mots similaires au principal, qui servent à indiquer à Google que nous parlons d’un sujet précis : nous lui donnons un champ sémantique sur lequel porte notre texte. Dans les cas de nos meubles, un exemple de mot-clé secondaire serait, chaises de design ou acheter des meubles.

 

4. Transcréation

La prochaine étape logique sera la traduction du texte. Mais attention ! Si vous envisagez de traduire et référencer sur Google, n’oubliez pas d’utiliser les mots-clés indiqués précédemment ! Et la transcréation est là pour ça.

Mais vous vous demanderez sûrement qu’est-ce que la transcréation. Il s’agit d’une traduction réalisée par un professionnel qui utilise toute sa créativité.

Une traduction qui se réalise par paragraphe, et non par mot, avec un résultat final qui sera un texte assez différent de l’original. Une réinterprétation dans une autre langue Un texte qui tient compte des différences culturelles difficilement appréciables au premier coup d’œil. Ce dernier contiendra bien évidemment les mots-clés nécessaires.

 

5. N’oubliez pas de réviser l’article

Vous savez maintenant comment traduire un article. Il vous suffit de le traduire et de le publier. Et bien non ! Après un travail de traduction une tâche est indispensable : la correction du document. Les erreurs orthographiques existent, même pour les professionnels linguistiques les plus qualifiés. C’est normal, personne n’est parfait !

Pour que cela n’arrive pas, il est préférable de faire confiance à un correcteur professionnel qui chassera les fautes d’orthographes jusqu’aux dernières.

Alors qu’un bon SEO vous permettra de recevoir de nombreux visiteurs, une mauvaise orthographe les fera fuir immédiatement ! Tous vos efforts seront alors réduits à néant.

 

Vous savez désormais comment traduire un article pour gagner des positions sur Google

Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique tous ces conseils. Même si vous savez comment traduire un article pour le SEO, le mieux est de faire confiance à un professionnel ou une équipe de professionnels. Ils savent comment travailler efficacement grâce à leur expérience en la matière.

Les agences de traduction expertes en marketing digital comme Ontranslation sont là pour ça, pour offrir un service de traduction SEO personnalisé et efficace. À chaque fou, sa marotte, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POSTS RELACIONADOS

+ Ver todas las publicaciones