Correction d’épreuves : l’importance du contexte

/, Traduction et interprétation/Correction d’épreuves : l’importance du contexte

Correction d’épreuves : l’importance du contexte

Afin de réaliser une traduction aboutie, il est souvent nécessaire d’attacher de l’importance à des éléments qui vont au-delà de l’aspect purement linguistique, même si cela n’est pas toujours pris en compte. C’est ce qui se passe, par exemple, avec la traduction de sites web, la traduction de brochures ou la traduction de catalogues. Les textes forment un tout ou le design a également une importance fondamentale, et la traduction ne peut pas être adéquate en ignorant le contexte. Cependant, ceci n’est pas toujours possible, l’équipe de traduction ne disposant pas systématiquement du contenu inséré dans son support final. Que peut-on faire dans ce cas-là ? La solution passe par une correction d’épreuves lorsque la traduction est insérée dans son contexte, aussi connu sous le nom de relecture d’épreuves.

Nous sommes tous familiarisés avec l’obligatoire révision ortho-typographique après un travail de traduction. La correction d’épreuves n’est pas toujours réalisée alors qu’elle est également essentielle lorsque le contenu traduit est destiné à s’intégrer dans une maquette préalablement conçue, comme dans le cas d’un site web, etc. Dans de nombreux cas et en prenant l’exemple d’un site web, le design n’a pas été réalisé en tenant compte d’autres langues que celle dans laquelle la version originale du site a été développée, et ceci peut poser de nombreux problèmes. Le plus courant se présente en introduisant un contenu traduit comptant une quantité de caractères supérieure à celle acceptée dans le champ inséré. Aux yeux du visiteur, cela provoque un chevauchement du texte sur le site sans qu’il occupe l’emplacement qui lui est dû. Autre problème fréquent, les partitions syllabiques erronées qui sont mises en place en adaptant le contenu à leur environnement, ce qui met quelquefois en cause le traducteur alors que l’erreur est due au design.

Cependant, les erreurs les plus graves causées par l’absence du contexte sont celles qui affectent la terminologie utilisée dans le contenu traduit. Parfois, une simple image peut donner un indice pour que l’équipe de traduction sache quel terme utiliser, mais, comme nous l’avons évoqué précédemment, le contexte n’est pas toujours disponible. Ainsi, une « maison accessible » —accessible pour des personnes handicapées—, peut être mal traduit en anglais par « affordable house » —maison économiquement accessible—, chose facilement évitable en disposant du Symbole International d’Accessibilité.

Une correction d’épreuves antérieure à la publication du site web, catalogue, etc. permet d’identifier ces questions et d’adapter le contenu à son contexte, en garantissant de créer un tout cohérent avec lequel le public cible est familiarisé. Son importance est vitale pour éviter que le produit ne présente un design négligé et une traduction décontextualisée. Pour toutes ces raisons, chez Ontranslation, en plus de la révision ortho-typographique postérieure à toute traduction, nous offrons également un service gratuit de correction d’épreuves qui assure la contextualisation et la correction du contenu traduit. Parce que traduire va bien au-delà de transformer les mots.

Notre post vous a plu ? Recevez notre newsletter mensuelle avec le meilleur contenu de notre blog.

By |2018-02-01T17:51:00+00:00mai 12th, 2015|Non classifié(e), Traduction et interprétation|0 Comments

Leave A Comment