Le spanglish est-il une langue ?

/, Traduction et interprétation/Le spanglish est-il une langue ?

Le spanglish est-il une langue ?

Le spanglish est-il une langue ? De nombreux anglophones et hispanophones se posent la question notamment lorsqu’ils entendent « Te llamo pa’ atrás pa’ janguear el viernes, que estoy vacunando la carpeta ». Il n’est alors pas si facile de pouvoir classer le spanglish comme un dérivé de l’espagnol ou de l’anglais. Le spanglish constitue une forme d’expression toujours plus répandue aux États Unis, où il est utilisé par les locuteurs bilingues en espagnol et en anglais qui mélangent les deux langues dans leur vie quotidienne. Comme tout phénomène social, la reconnaissance du spanglish comme langue à part entière a ses défenseurs (qui font valoir sans relâche leurs arguments) et ses détracteurs, qui affirment que ce n’est ni plus ni moins qu’une modalité de langue parlée. Avec ce post, nous exposerons toutes ces idées pour que vous puissiez finalement vous faire votre propre opinion et savoir si le spanglish est oui ou non une langue.

Parmi les personnes qui affirment que le spanglish est une langue, nous trouvons Ilan Stavans, sociolinguiste mexicain qui exerce sa chaire de recherche Lewis-Sebring au Amherst College (Massachusetts). Ce chercheur ne travaille pas seulement pour compiler et divulguer les raisons qui font du spanglish une langue unique. Parmi ses nombreux efforts afin de défendre son idée que le spanglish est une langue, il établit la traduction du premier chapitre du Quijote, qui commence ainsi : « In un placete de La Mancha of which nombre no quiero remembrearme, vivía, not so long ago, uno de esos gentlemen who always tienen una lanza in the rack, una buckler antigua, a skinny caballo y un grayhound para el chase ». Une véritable adaptation au spanglish.

De toute façon, le fait est que le spanglish soit reconnue comme une langue à part entière ne convainc pas tout le monde. D’ailleurs, parmi ses détracteurs se trouve l’institution qui a le plus de poids dans la langue espagnole, la RAE. Même si l’Académie n’a pas le pouvoir de déterminer si le spanglish est une langue ou pas, il est vrai que la définition qu’elle apporte sur le phénomène arrive à conditionner le point de vue de tous ses partisans, mais également concernant les perspectives officielles des langues/modalitésLa première définition du spanglish proposée par la RAE n’est pas spécialement neutre puisqu’elle décrit son usage comme une « déformation » de l’anglais et de l’espagnol. La version finale de cette définition, disponible maintenant en ligne et sur la 23e édition publiée du DRAE, se limite à indiquer la chose suivante : « Modalité du langage parlé par certains groupes hispaniques aux États Unis dans laquelle se mélangent des éléments lexicaux et grammaticaux de l’espagnol et de l’anglais ». Le spanglish est-il une langue ? La RAE affirme que non mais si elle affichait dans le passé une posture combative et ferme, elle entrouvrira peut-être la porte dans le futur.

Au-delà de notre opinion défendant ou non le fait que le spanglish soit une langue, et l’importance que nous pouvons donner au phénomène, chez Ontranslation nous croyons que l’environnement social et culturel représentent un facteur clé à l’heure de communiquer ensemble. L’ère d’« un pays, une langue » est terminée, les réalités sociolinguistiques des pays (mais aussi des marchés) sont extrêmement variées et la traduction a été remplacée par la localisation. Nous espérons que ce post vous aidera à connaître un peu mieux le spanglish et à vous faire votre propre opinion.

La traduction de l’espagnol « Te llamo pa’ atrás pa’ janguear el viernes, que estoy vacunando la carpeta » serait « Te llamo de vuelta (I call you back) para quedar (to hang out) el viernes, que estoy aspirando (I am vacuuming) la alfombra (the carpet) ». Il y a clairement une différence, n’est-ce pas ?

 

By |2017-05-04T14:48:02+00:00mai 4th, 2017|Non classifié(e), Traduction et interprétation|0 Comments

Leave A Comment