Le caractère italique : quand l’utiliser ?

/, Traduction et interprétation/Le caractère italique : quand l’utiliser ?

Le caractère italique : quand l’utiliser ?

Caractère italique, en gras, souligné, les guillemets, … Lorsque nous écrivons un texte, nous souhaitons souvent mettre en valeur un mot ou une phrase. C’est alors que le doute surgit. Chez Ontranslation nous savons l’importance des conventions typographiques, mais également la difficulté de se rappeler de leur utilisation. Pour cela nous allons vous expliquer quand utiliser le caractère italique. Enregistrez ce post dans vos favoris !

Les convenions typographiques sont nécessaires pour organiser les textes, éviter les ambigüités et identifier des éléments comme les emprunts, titres de films, etc. Vous ne pensez naturellement pas au caractère italique, guillemets ou aux retraits lorsque vous écrivez à vos contacts de groupe WhatsApp « we à la plage » (même si nous connaissons tous le boom des caractères en gras sur Whatsapp). Mais si vous écrivez sur un espace public, comme ce blog ou un autre média, vous devez suivre les conventions typographiques pour faciliter la lecture de votre public.

L’une des fonctions les plus importantes du caractère italique est de souligner l’utilisation des emprunts linguistiques,  afin que le lecteur identifie ce mot comme étranger par rapport au reste du texte. Même si les emprunts de langue comme l’anglais peuvent être évidents (et qu’on les rencontre très souvent), il faut prendre l’habitude d’utiliser de manière adéquate le caractère italique. Il devient indispensable pour ne pas être pris pour des analphabètes, comme dans des cas ambigus des langues proches (cela pourrait arriver en espagnol par exemple en insérant dans un texte le terme aprovar provenant du catalan sans le signaler). Le caractère italique est aussi applicable aux termes scientifiques, de par leur origine pour la plupart latine.

Une autre application importante du caractère italique est de marquer le ton du discours écrit. En langage oral nous disposons de l’intonation, mais si lors de l’écriture d’un texte nous souhaitons être un peu poète et dire qu’il pleut des cordes (avec une certaine ironie) nous devons marquer le fragment en italique. Un autre aspect important est celui de l’utilisation métalinguistique du caractère italique, c’est-à-dire, son application pour marquer les mots ou les lettres auxquels nous faisons référence dans un texte écrit. Il est différent d’indiquer à notre designer web dans un e-mail que « la taille de l’icône vert n’est pas adaptée » ou que « la taille de l’icône vert n’est pas adaptée ».

Le dernier usage du caractère italique que nous évoquerons dans cet article s’applique au moment de mentionner des œuvres complètes. Si nous souhaitons parler d’un livre dans notre texte, d’un film, d’un tableau ou d’un album de musique nous devrons marquer le titre en italique lorsqu’il s’agit d’une œuvre complète. C’est ainsi que nous écrirons Les Fourberies de Scapin en italique, mais si nous souhaitons parler d’un chapitre concret, nous écrirons le titre entre guillemets (nous parlerons des guillemets à une autre occasion). Le caractère italique fera son apparition au moment d’écrire le titre d’une œuvre complète, même si ce dernier n’est pas complet, par exemple : Les fourberies.

Comme vous pouvez le constater, le caractère italique est très utile, il faut y faire très attention. Et souvenez-vous : emprunts, noms scientifiques, langage figuré, usages métalinguistiques et titres d’œuvres complètes doivent toujours apparaître en caractère italique. Mais si vous doutez encore, vous pouvez toujours compter sur les services d’Ontranslation !

By |2019-01-22T10:07:53+00:00novembre 28th, 2017|Non classifié(e), Traduction et interprétation|0 Comments

Leave A Comment